Le 5 juillet 2015, Djalil Assouma, le directeur général de Bénin Télécoms SA, a été reçu en audience par le président de la République du Bénin, Boni Yayi. Il a fait au chef de l’Etat le point sur les travaux engagés par l’opérateur historique dans le cadre de la « révolution numérique » du Bénin.

L’arrimage du Bénin au câble sous-marin de fibre optique Africa Coast to Europe (ACE) a été fortement apprécié par le président de la République. Cet arrimage à ACE signifie que les Béninois vont bientôt jouir du très haut débit à partir de la fibre optique. « Bénin télécoms infrastructures, nouveau département de l’opérateur historique, en charge de la fibre optique, est à pied d’œuvre pour couvrir rapidement les 77 communes du pays avec cette technologie », a déclaré Djalil Assouma.

Pour ce qui est de l’amélioration de l’accès Internet à toute la population et à moindre coût, le directeur général de Bénin Telecom SA a rassuré le Chef de l’Etat que des dispositions ont déjà été prises pour mener à bien cette opération. Bénin Télécoms et sa branche mobile Libercom ont retenu des entreprises partenaires avec lesquelles elles travailleront pour l’effectivité de cette ambition.

Reconnaissant que tous les travaux pour développer le secteur national des TIC coûteront chers,  près de 700 milliards Fcfa que l’Etat ne pourra pas supporter tout seul, Djalil Assouma a expliqué à Boni Yayi la nécessité de réformes structurelles. Elles devraient déboucher sur l’ouverture du capital de Bénin télécoms et de Libercom.

Source/Lire la suite http://www.l-integration.com/?p=9289

 
 
 
 

Recherche

Contact