(Source: Isoceltelecom)

Dans la matinée du 1er avril 2015, le câble sous marin ACE (Africa Coast to Europe) a atteint les côtes du Bénin. Ce câble sous-marin du système ACE, qui relie l’Europe à la partie ouest du continent africain, a été raccordé à la chambre de plage, construite à cet effet dans la zone de Fidjrossé, un quartier de la ville de Cotonou, la capitale économique du Bénin.

Ce projet de 35 Millions de dollars US, financé par l’Agence Internationale pour le Développement (IDA) de la Banque Mondiale, à travers le Programme d’Infrastructure de Communication Régionale pour l’Afrique de l’Ouest (WARCIP), a permis au Bénin de se doter d’un seconde infrastructure de câbles sous marins après SAT3 en 2002, qui lui permettra d’assurer une meilleure redondance et de renforcer ses capacités en bande passante internationale.

Une cérémonie solennelle a été organisée à proximité de la chambre de plage, au cours de laquelle la  « Bouée d’Or » , symbole de l’arrivée du câble, a été remise par le représentant du constructeur et équipementier Alcatel Submarine Networks (ASN) au Ministre béninois de la Communication et des Technologies de l’Information et de la Communication, Monsieur Jean GBETO DANSOU et aux membres du Groupement d’Intérêt Economique « Benin ACE », un partenariat public privé qui inclut l’Etat béninois, l’opérateur historique Bénin Télécoms, les opérateurs de téléphonie mobile MTN, ETISALAT et LIBERCOM ainsi que les fournisseurs d’accès à Internet OTI, EIT, UNIVERCELL et ISOCEL qui assure actuellement l'administration du GIE « Benin ACE »

L’arrivée du câble ACE au Bénin marque le couronnement d’innombrables efforts de spécialistes dans divers domaines des télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication et constitue un espace privilégié pour la     connexion de l’ensemble des opérateurs locaux au dit câble. En outre, ceci permettra à chaque citoyen de bénéficier des avantages qui lui sont offerts par les télécommunications et à l’ensemble des populations de s’approprier des Technologies de l’Information et de la Communication.

Source/Lire la suite sur le site de Isoceltelecom

 
 
 
 

Recherche

Contact