(Source : Quotiden La Nation). C’est un événement pour la communauté des internautes du Bénin. Et un motif de satisfaction pour le ministre de la Communication et des Technologies de l’Information et de la Communication, Komi Koutché dont la promesse de rendre effectif le Centre d’échanges Internet dit Point IXP, a été tenue dans le délai indiqué. Le Point IXP a été, en effet, ouvert hier jeudi 19 décembre dans les locaux de Bénin Télécoms S.A. 

En une telle occurrence, Urbain Fadégnon, directeur général de BTSA remercie tous les fournisseurs d’accès Internet qui ont adhéré à l’idée et contribué à sa concrétisation. Il adresse un remerciement particulier au ministre qui s’y est engagé personnellement. 

Et fait observer que l’Internet est aujourd’hui un vecteur de développement. Dans ce sillage, il relève la pertinence du projet e-Bénin qui vise une meilleure qualité de l’internet à moindre coût. La plateforme ainsi mise en place permettra aux géants de l’Internet (Google, Yahoo et autres) de venir déposer au Bénin une copie de leurs serveurs pour être plus proches des internautes béninois.

Comme avantage, cela induira des échanges plus directs entre les Béninois, sans qu’il soit nécessaire de recourir à la bande passante, rationnalisant ainsi son utilisation.

Blaise Donhouédé, président du Comité, expliquera que la communauté des internautes béninois n’appréhende pas encore l’importance stratégique d’un point d’échanges Internet. Ce point, dira-t-il, permettra par exemple que, même en temps d’indisponibilité de la bande passante, les échanges puissent se poursuivre. De même, la qualité de l’Internet s’en trouvera améliorée. 

Tous y gagneront donc : consommateurs comme fournisseurs, ces derniers ayant moins de bande passante à acheter.

Heureux de pouvoir honorer la promesse qu’il a faite le 19 novembre dernier, en faisant le point de ses cent premiers jours à la tête du ministère, de rendre effectif ce centre au plus tard à la date d’hier, Komi Koutché souligne qu’il s’agit d’un dispositif très important dans le cadre de l’amélioration de la qualité de l’Internet au Bénin. 

Ce pari tenu suggère, retient-il, que nous pouvons relever le défi du temps. Convaincu que ce dispositif est utile pour la sécurité intérieure et pour la fiabilité des informations que nous échangeons entre nous au Bénin, car avant, les messages envoyés d’ici à destination de quelqu’un d’autre vivant ici, devaient faire plus de 6000 Km avant de lui parvenir, et ce qui pouvait être délivré en une seconde, l’était en 200 secondes au moins.

Au regard de tous ces avantages, il tarde déjà à Komi Koutché que le public, très insatisfait de la qualité de l’Internet au Bénin, apprécie ce nouveau dispositif qui vient soulager tant soit peu ses peines.

Enfin, Komi Koutché salue, en ce projet, le partenariat public-privé et promet que de plus grandes avancées seront encore réalisées. Toutes choses qui aideraient à relever de nombreux autres défis....

****

Date : dimanche 22 decembre 2013

Auteur : Par Wilfried Léandre HOUNGBEDJI/ Quotidien La Nation

 
 
 
 

Recherche

Contact