Ma sélection de flux RSS

Comme vous le savez sans doute, le premier satellite RASCOM-QAF1 lancé en décembre 2007 par RASCOM a eu des problèmes de fuite d'hélium, et au final sa durée de vie a été réduite de .... 15 ans à deux ans! Toutefois, la commercialisation des services aurait malgré tout débuté et apparemment une partie importante des capacités disponibles aurait déja été louée (réellement ou en engagement ferme). Un nouveau satellite sera construit (contrat signé avec ... les mêmes qui avaient construit le premier selon ce que j'ai lu) et lancé pour remplacer le satellite dont la durée de vie viendra à terme dans deux ans. Voir le site de RASCOM pour plus d'information http://www.rascom.org.

Ce que l'on sait moins, c'est la prise en charge des pertes occasionnées par la réduction drastique de la durée de vie du premier satellite. Le premier satellite avait été assuré, mais je n'ai vu d'information sur les résultats des négociations avec les assureurs ni avec les constructeurs - en outre, on devrait avoir plus d'information sur la prise en charge des coûts du nouveau contrat signé pour remplacer le premier satellite... Il est évident qu'il y a un vrai déficit d'information publique sur ces questions, ce que les citoyens, les organisations de la société civile travaillant dans le champ de la gouvernance, les parlementaires, devraient davantage demander auprès des instances adéquates, car, après tout, il s'agit dans une bonne mesure des frais du contribuable africain qui sont engagés.

A propos, c'est triste d'apprendre que le satellite nigérian qui avait été lancé en 2003 connaît également aujourd'hui des problèmes (perte dans l'espace, puis arrêt) http://www.ngrguardiannews.com/news/article02/indexn2_html?pdate=241108&ptitle=N\ igeria,%20Chinese%20firms%20meet%20over%20missing%20satellite.

KL - 17/12/2008

 

Post your comments...

     
     
     

    Recherche

    Contact